Comment être sur la première page de Google?

seo écrit en lettre de scrablle

Table des matières

« Comment être sur la première page de Google??? » C’est la question que toute personne souhaitant développer son activité sur internet se pose… Il y a bien sûr la possibilité de payer pour être mis en avant… Mais comme l’argent est l’autre problématique rencontrée par les entrepreneurs, je vais donc vous donner la solution gratuite… Enfin si vous faites votre site vous-même bien sûr!

Pourquoi faut-il être sur la première page de résultats Google?

Tout simplement parce que toutes les statistiques le disent: les liens qui sont proposés dans les premières lignes de résultats ont bien plus de chance d’être cliqués. Ce n’est pas pour rien que les 4 premières lignes sont dédiées aux liens payants 😉

infographie corrélation position sur Google et taux de clic
Infographie issue de Webidea qui montre la corrélation entre position sur les résultats de Google et le taux de clic

C’en est à un tel point qu’une petite citation a vu le jour:

citation google avec photo de pelle en fond

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il va falloir que je vous parle d’une histoire de robot…

Comment fait Google pour connaître mon site?

Petite précision: 

nous parlons toujours de Google parce qu’il reste THE leader au niveau des moteurs de recherche. Si vous utilisez Lilo ou Yahoo (il y a encore des gens qui utilisent Yahoo????), le moteur de recherche utilisé sera Bing. Si vous utilisez Edge comme navigateur, ce sera Bing également. 

 

Bing reste donc marginal en France et c’est Google qui rafle 92% des parts de marché (tous appareils confondus). C’est pour cela que l’on a tendance à ne parler que de Google lorsque l’on parle de SEO.

diagramme représentant les parts de marché des différents moteurs de recherche
Diagramme représentant les parts de marché des différents moteurs de recherche

Donc pour faire simple, le robot du moteur de recherche (appelé GoogleBot ou BingBot) va parcourir toutes les pages de votre site. Il enregistre alors les informations contenues dans vos pages dans sa base de données.

 

 

Ensuite, lorsqu’un internaute fera une recherche, le robot ira chercher dans cette base de données pour proposer les résultats qu’il considère comme pertinents par rapport à la demande. Nous appelons cela « l’indexation« . 

Parlons encore un peu de vocabulaire

On parle de “référencement naturel” et de SEO: Search Engine Optimization (en traduction littérale: l’optimisation pour les moteurs de recherche). 

 

Pour ma part, je dirais que le terme de référencement naturel correspond au classement d’un site dans les résultats du moteur de recherche (qu’on appelle aussi la SERP), sans payer, d’où le terme de “naturel”.

 

Le SEO correspond plutôt à toutes les techniques à mettre en oeuvre pour que, justement, le référencement naturel soit bon. Vous me suivez toujours???

Et pour faire le tri dans toutes les pages enregistrées dans sa base de données, Google (ou autres moteurs de recherche) utilise un algorithme (encore un nom barbare…). Cette Intelligence Artificielle va  trier les pages en fonction de certains critères afin de répondre le mieux possible aux internautes. 

 

Il y a plus de 200 critères dans cet algorithme… Promis, on ne parlera que des plus importants!

Donc pour que Google trouve notre site digne d’intérêt et qu’il le soumette aux internautes, il va falloir correspondre à ses attentes…. 

Quels sont les critères les plus importants pour être bien référencé?

L'utilisation du langage HTML

Votre site doit être rédigé en HTML afin d’être bien lisible par le robot. Rassurez vous, si vous utilisez WordPress, Wix ou tout autre logiciel de création de site web, ce sera le cas. Si vous avez fait appel à un développeur, ce sera fait également. (Attention Wix aurait d’emblée des points en moins auprès de Google).

 

On peut dire que c’est un premier élément facile à valider.

Les balises HTML

Passons ensuite aux balises HTML (promis j’essaye de faire le plus simple possible…). En fait, ce sont les titres et sous-titres présents dans votre page. Mais ici, contrairement à un fichier de traitement de texte, il faut les coder d’une certaine manière pour que les robots les voient bien.  Ce codage est représenté par ces signes là: <>. 

 

Chaque page doit avoir une balise de titre de page <title> et une seule! Idéalement, le mot clé principal doit y apparaître.

Ensuite, il y a ce qu’on appelle les balises de titraille <H1>, <H2>, … jusqu’à <H6>. Il s’agit de mettre en évidence les titres et sous-titres à travers ce fameux langage HTML. C’est grâce à cela que les robots vont pouvoir parcourir votre site à  toute vitesse et savoir si vous proposez du contenu intéressant ou non. En fait, c’est un peu comme si on surlignait un texte pour ne lire qu’en diagonale.

 

Sans ces balises, vous aurez beaucoup, beaucoup de mal à être référencé.

La méta-description

Là il s’agit des informations qui seront utilisées pour résumer votre page lors de la présentation dans la SERP.

 

Elle ne doit pas servir à placer des mots clefs pour Google mais bien donner envie à l’internaute de cliquer sur votre lien et pas sur celui du voisin. Il faut donc trouver une tournure de phrase attractive.

Les balises <strong>

Toujours dans cette mise en évidence grâce à des balises HTML, il y a la balise <strong>. Il s’agit là de mettre les mots importants en gras. Cela les rend plus visibles pour Google

 

Concrètement, dans votre logiciel de création de site web , il suffit de mettre ces mots en gras, comme vous le feriez avec un logiciel de traitement de texte. L’application du code se fera automatiquement.

L'attribut alt

Il s’agit de quelques mots qui permettent aux robots de « lire » les images. Ils sont très forts mais ils n’arrivent pas encore à comprendre ce qui se trouve sur une photo ou une image si vous ne la décrivez pas avec des mots. 

 

Cet attribut alt doit faire quelques mots et décrire l’image. Par exemple: « corbeille fruits été » si votre photo représente une corbeille pleine de pêches, melon, etc. 

 

Cet attribut alt sert également pour les déficients visuels.  Lorsqu’un logiciel dédié lit à voix haute les pages d’un site, il va se servir de ce qui est noté dans cette zone pour décrire l’image.

 

Le nom du fichier est très important aussi! Ne jamais laisser « IMG45632786 »!!! Jamais!!!! 

Les URL

C’est simple, il faut que vous ayez des URL qui contiennent des mots clefs et qu’elles soient courtes.

 

On ne laisse pas ce type d’URL : https://www.monsite.com/document/d/1OKsrXA-ovm7C9lzppE_JAvFOMRe-Ff6B-hNWPb6Eo7g/edit

 

On met plutôt www.monsite.com/portraits-professionnels-studio par exemple.

Le contenu

Une fois que la structure technique du site est OK, on s’attaque au contenu.

 

Votre site doit proposer du contenu de qualité, souvent mis à jour et qui réponde aux attentes des internautes. Avoir du contenu frais régulièrement oblige les robots à revenir sur votre site pour le passer en revue et augmente donc vos chances d’être indexé.

 

 

Tenir un blog est une bonne solution pour améliorer votre référencement, comme je vous l’ai déjà expliqué dans mon dernier article.

 

Commencez par chercher les bons mots clefs. Ensuite, adaptez vos textes à la lecture web. C’est-à-dire des phrases courtes et sans mots superflus.

 

La longueur du texte sur une page doit être minimum de 200 mots (pour satisfaire Google) et pas plus de 800 pour ne pas lasser le lecteur. Ces chiffres sont variables selon les sources et seront certainement à revoir au fil du temps.

 

Idéalement une page de votre site doit parler d’un seul sujet, donc ne doit faire l’objet que d’une requête.

Le linking

Il s’agit de tous les liens hypertextes qui seront présents sur votre site. Ces liens sont très importants car ils guident les robots d’une page à l’autre, jusqu’à former une toile (héhé, c’est pas pour rien que le petit nom du web est « la toile »)

Les liens internes sont les plus faciles à mettre en oeuvre et à maîtriser. N’hésitez donc pas à faire des liens entre vos propres pages. Mais veiller à ce que cela garde du sens bien sûr.

 

Attention à mettre l’ancre (les mots sur lesquels cliquer pour aller sur le lien) sur des mots pertinents. (Ne cliquez pas, ce sont des exemples 😉) 

Il faut éviter les “cliquez ici” ou “le lien” parce que cela ne donne aucune indication sur le sujet abordé par le lien. Mettez plutôt “la recette de tarte à la myrtilles” ou “demandez une estimation gratuite”.

 

Ensuite, l’idéal est d’avoir des sites de référence qui mettent des liens vers votre site. Cela permet d’améliorer la réputation de votre site et donc d’être bien vu par Google. 

 

Il ne sera pas évident de se faire remarquer par les pointures de votre domaine mais vous pouvez commencer à démarcher des partenaires afin de mettre en place des échanges de liens entre vos sites respectifs. Plus il y aura de sites qui pointeront vers le vôtre, plus votre réputation s’améliorera. Et Google est très attentif à votre popularité pour vous recommander.

 

Mais ne tombez pas dans la solution de facilité en achetant des liens vers vos sites. Google n’apprécie pas du tout cette méthode et peut donc vous déclasser.

L'expérience utilisateur

Ce critère est plutôt vague mais commence à prendre de l’ampleur au niveau SEO. Et même si, à l’heure actuelle, cela ne change pas fondamentalement le référencement de votre site, mettez vous à la place du visiteur et faites en sorte qu’il se sente bien chez vous!

Pour cela, il faut que votre site soit compatible avec les mobiles.

On appelle cela aussi “responsive design”. C’est à dire que votre site sera tout aussi lisible sur un écran d’ordinateur que sur un téléphone ou une tablette. A l’heure actuelle, 82% des Français font leurs recherches à partir d’un téléphone mobile…

Il faut que votre site s’affiche rapidement sur le support de votre lecteur.

Si votre page met plus de 3 secondes pour s’ouvrir, il y a de fortes chances que votre visiteur s’en aille avant la fin…

Enfin, la sécurisation HTTPS de votre site est indispensable. Cela semble évident mais je pense qu’il est bon de le rappeler… 

 

En effet, si en cliquant sur votre lien, le visiteur tombe sur ça:

alerte site non sécurisé google

Il risque de faire demi-tour immédiatement et aller sur la page de l’un de vos concurrents!

A retenir

Le référencement naturel ne sera pas immédiat et il représente un travail conséquent et régulier. Il faudra toujours être vigilent aux nouvelles modifications d’algorithme afin de réactualiser son site si besoin. 


Faites un rapide bilan de votre site:

  • Est-ce que j’ai bien utilisé le langage HTML?
  • Y’a-t-il bien un seul titre H1 par page? Y’a-t-il d’autres titres en codes HTML?
  • Est-ce que j’ai mis du texte en gras?
  • Les mes méta-descriptions sont-elles complétées?
  • Est-ce que mes images sont nommées correctement et ont toutes une balise alt?
  • Est-ce que mes URL sont optimisées?
  • Est-ce que mon contenu répond aux questions des internautes? Mes textes ont-ils la bonne « taille »?
  • Combien de secondes mets mon site à s’afficher?
  • Est-ce qu’il s’adapte à la lecture sur mobile?
  • Est-ce qu’il est sécurisé? 

Si vous répondez « oui » à l’ensemble de ses questions, vous êtes bien parti pour pouvoir vous positionner dans les résultats de moteur de recherche d’ici quelques temps.

Mais n’oubliez pas que répondre aux attentes de votre cible doit être votre objectif numéro 1! Et que la patience est toujours de mise dans le monde du web (sauf quand on veut afficher un site 😂)

 

Si tout ça ne veut toujours rien dire pour vous, n’hésitez pas à me contacter pour faire un audit de votre site.

N'hésitez pas à partager cet article
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur skype
Skype
Partager sur email
Email
Partager sur print
Imprimer

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.